Search
Close this search box.

Internet, premier canal d’information pour la souscription de produits financiers

This is an archived article - we have removed images and other assets but have left the text unchanged for your reference

Les internautes utilisent de plus en plus le web pour gérer ou souscrire des produits bancaires, de crédits ou d’assurance. Ce constat émane de la quatrième édition du baromètre annuel conduit par Médiamétrie//NetRatings et la Fevad sur les comportements des internautes face aux services financiers.

Ainsi Internet serait devenu le premier canal d’information pour la souscription de produits financiers. 45% des internautes ont recherché de l’information sur les services financiers au cours des 6 dernier mois. Internet est leur 1ère source d’information. 37% des internautes ont cherché des informations sur les produits bancaires, les crédits ou les assurances sur Internet. Proportion en légère hausse par rapport à 2010 : +1 point.

Les canaux « offline » enregistrent quant à eux une baisse marquée. 17% des internautes ont recherché de l’information auprès de leur agence contre 23% en 2010 et 6% par téléphone contre 8% en 2010.

L’assurance arrive en tête des informations les plus recherchées en matière de produits financiers. Près d’1 internaute sur 4 (23%) s’est renseigné sur Internet. Viennent ensuite les crédits (18% des internautes) et les services bancaires (15%).

Les internautes consultent les sites pour comparer et vérifier les prix (54% des chercheurs), comparer les caractéristiques des produits (46%) et aussi utiliser les outils de simulation (39%). Le gain de temps (33%) et la plus grande autonomie (30%) sont mis en avant pour expliquer le recours à Internet.

Pour Marc Lolivier, Délégué Général de la FEVAD « l’étude démontre qu’Internet est en train de devenir un outil incontournable et un passage obligé pour les Français au moment de souscrire à un service financier. Plus qu’une source d’information, Internet est devenu un outil de comparaison et d’assistance au choix d’autant plus apprécié des consommateurs qu’il permet de gagner du temps et de bénéficier d’une plus grande autonomie ».

Le succès croissant des comparateurs de prix

Dans un contexte de crise, les internautes en quête d’informations financières sur le web

recherchent un prix plus bas ou le meilleur rapport qualité – prix. Ils sont de plus en plus nombreux à faire appel aux comparateurs de prix, notamment dans les secteurs très concurrentiels du crédit et de l’assurance : ils sont près de 3 sur 5 (59%) contre moins d’1 sur 2 (48%) en 2010. Ils rattrapent les sites d’organismes financiers – en recul – mais toujours les plus prisés : 68% des internautes ont recherché de l’information sur ces sites (73% en 2010). Plus d’1 internaute sur 5 (22%) consulte les sites spécialisés tels que portails et sites de

presse (20% en 2010).

Par ailleurs, 1 internaute sur 7 (14%) est prêt à souscrire à un organisme 100% à distance (sans réseau physique) et 1 internaute sur 3 parmi ceux qui ont l’intention de changer d’organisme dans les 6 prochains mois. Leurs principales motivations ? Bénéficier de frais bancaires réduits pour près de 2 internautes sur 3 (65%) ou de taux plus avantageux pour 3 sur 5 (58%).

Read More

Register for Newsletter

Group 4 Copy 3Created with Sketch.

Receive 3 newsletters per week

Group 3Created with Sketch.

Gain access to all Top500 research

Group 4Created with Sketch.

Personalise your experience on IR.net