Search
Close this search box.

La France, championne du monde des paiements sur mobile

This is an archived article - we have removed images and other assets but have left the text unchanged for your reference

Adyen, le spécialiste des solutions de paiement internationales et cross canal, a publié les résultats de son dernier Index des paiements mobiles pour le troisième trimestre, couvrant la période de juillet à septembre 2014.

D’après l’Index qui s’appuie sur les données des transactions en ligne des plus de 3500 entreprises clientes d’Adyen, les paiements sur appareils mobiles représentaient, au niveau mondial, 23,3% du total des paiements en ligne sur la période, contre 21,5% au deuxième trimestre.

Ainsi, selon l’index, l’Europe maintient son leadership mondial avec une part des paiements effectués sur mobiles de 24% au 3ème trimestre. La croissance du m-commerce reste également très soutenue dans la région, affichant 34% de paiements mobiles de plus, en 1 an, entre en août 2013 et août 2014.

La France, où les paiements mobiles représentent 18% des transactions, se positionne comme l’un des pays européens les plus avancés juste devant l’Allemagne à 16%. Le Royaume-Uni reste le champion incontesté des paiements sur mobile avec une part de 41% en moyenne au T3. Dans le classement européen, suivent les Pays-Bas et l’Espagne à 26%.

A l’échelle mondiale, l’Asie arrive, aujourd’hui, en deuxième position pour la part des transactions mobiles, représentant à elle seule 17% du total des paiements en ligne. En 1 an, d’août 2013 à août 2014, l’Asie a connu la plus forte croissance des paiements mobiles de toutes les zones du globe, soit +58%. L’Amérique du Nord reste stable à 16,7%, alors que l’Amérique Latine est à la traine avec une progression de seulement 6% sur le trimestre.

“L’avenir appartient aux entreprises qui savent s’adapter au mieux aux préférences locales en matière de paiement mobile et qui simplifient l’expérience d’achat. L’un de nos clients, Evernote, par exemple, a vu ses résultats faire un bond de plus 10% après la mise en œuvre de la version mobile de Alipay, le moyen de paiement en ligne le plus prisé en Chine”, précise François Hélard, d’Adyen France.

Les taux d’autorisation sur terminaux mobiles dépassent ceux des PC de bureau

L’Index révèle par ailleurs que les taux d’autorisation des paiements en ligne sont plus élevés pour les appareils mobiles (smartphones ou tablettes) que pour les ordinateurs, atteignant les 88,1% contre 86,7% pour les mois d’août et de septembre. De plus, la proportion de transactions refusées par les banques sur les terminaux mobiles est inférieure de 1,5 point à celle des ordinateurs. Ces résultats reflètent l’attention portée par les e-commerçants à la simplification du traitement des paiements mobiles, maintenant que ceux-ci sont devenus un canal de vente majeur.

Produits numériques et produits physiques sur PC, tablettes et Smartphones

L’Index d’Adyen s’intéresse également aux usages du m-commerce par secteurs d’activité, divisés en 2 grandes catégories : d’une part, les biens numériques (jeux, services tels que l’adhésion à des clubs, réservation d’hôtels, billetterie) et d’autre part, les biens physiques et relevant du commerce de détail (vêtements, meubles, électroménager, alimentation, etc.)

Les données du 3ème trimestre indiquent que les consommateurs ont davantage utilisé leurs smartphones que leurs tablettes pour l’achat de biens numériques (PC 72%, smartphone 20%, tablette 8%), alors que ce fut l’inverse pour les produits physiques (PC 71%, smartphone 11%, tablette 18%).

Toujours selon l’Index, la valeur moyenne des transactions est aussi plus élevée pour les biens physiques : 86,1 euros contre 26,2 euros que pour les biens numériques.

La part des paiements sur smartphone augmente, celle sur tablette est stable

L’Index des paiements mobiles montre une préférence claire pour les smartphones par rapport au tablettes : 57% des paiements mobiles ont été effectués sur smartphone entre juillet et septembre, contre 43% sur tablette. D’autre part, la tendance reste à la hausse pour la part des transactions effectuées sur smartphone, alors que celle des tablettes semble se stabiliser. Une tendance à rapprocher de l’engouement pour des smartphones avec de plus grands écrans, alors que les ventes de tablettes ralentissent.

Systèmes d’exploitation : iOS contre Android

Enfin, si l’OS Apple, tablettes et smartphones confondus, devance toujours Android avec 62% des paiements contre 38% au T3, le système d’exploitation de Google gagne du terrain. Au précédent trimestre, l’écart était nettement plus grand, à 69% contre 31%.

Pascal Burg, directeur de la société de conseil en stratégie Edgar, Dunn & Company, note : “l’Index des paiements mobiles confirme les résultats d’enquêtes récentes indiquant que les paiements multi-canal et mobiles constitueront deux des trois principaux défis pour les commerçants en 2015. Dans certains pays comme le Royaume-Uni, le paiement mobile représente plus de 40% du total des paiements en ligne. L’optimisation des paiements pour le canal très dynamique du mobile demande davantage qu’un copier-coller des meilleures pratiques du E-commerce via ordinateur. Elle exige une stratégie innovante et spécialement conçue pour le paiement mobile.

Read More

Register for Newsletter

Group 4 Copy 3Created with Sketch.

Receive 3 newsletters per week

Group 3Created with Sketch.

Gain access to all Top500 research

Group 4Created with Sketch.

Personalise your experience on IR.net