Search
Close this search box.

Investissements publicitaires : Internet profite de la sortie de crise

This is an archived article - we have removed images and other assets but have left the text unchanged for your reference

L’Interactive Advertising Bureau France et le Syndicat des Régies Internet ont présenté le Baromètre des investissements publicitaires bruts online, réalisé par Kantar Media, pour l’ensemble de l’année 2010. Premier constat : Internet a vu progresser son portefeuille d’annonceurs de façon significative. Ainsi, le nombre d’investisseurs sur le Web a dépassé pour la première fois cette année la barre des 5000.

2010 aura été une année de reprise pour le marché de la publicité qui progresse de 10,2 %. Représentant un volume de plus de 3,3 milliards d’euros brut investis sur l’ensemble de l’année, Internet profite pleinement d’un retour à la croissance dû à la fois à l’entrée de nouveaux annonceurs et à l’installation sur le média de secteurs tels que celui de la grande consommation.

Internet bénéficie de la reprise des investissements publicitaires en augmentant de façon franche son portefeuille d’annonceurs. D’autant qu’Internet peut compter sur ses annonceurs « fidèles » qui lui allouent une part toujours plus importante de leurs budgets publicitaires. Je me réjouis de ces marques de confiance, auxquelles nous pouvons ajouter l’entrée de la grande consommation dans le « Top 3 sectoriel » ou la progression de l’intégration du Web dans les stratégies plurimédias, qui assurent le développement pérenne d’un média innovant et créatif. Les perspectives de l’internet en France pour 2011 peuvent être résolument optimistes au regard des nouveaux modèles que les “social media” et le mobile proposent” a déclaré Jérôme de Labriffe, Président de l’IAB France.

Hors Internet, le plurimédia est en hausse de 10.2 % en 2010. Le Web profite pleinement de cette reprise avec un montant des investissements publicitaires bruts s’élevant à 3,318 milliards d’euros, ce qui représente 12,5% des investissements publicitaires français.

Le nombre d’annonceurs sur le Web passent le cap symbolique des 5000.

5069 annonceurs ont investi dans l’achat d’espace publicitaire sur le Web en 2010, un chiffre en progression de 2,6 % par rapport à 2009. Bien que le nombre de nouveaux annonceurs soit à nouveau en progression, les “fidèles” génèrent à eux seuls 92% des recettes publicitaires brutes online. Ainsi, ces derniers ont consacré en moyenne 15,4% de leur budget au Web, et sont donc sur-investisseurs au regard du poids Internet moyen (12,5%).

63% des annonceurs présents sur le Web ont une stratégie plurimédia et représentent 99% des investissements sur le display, soit la quasi-totalité des investissements du média. En outre, on observe une proximité en hausse du mix TV et Web puisque 67% des annonceurs en TV nationale font également du Web. Ces deux signes permettent d’affirmer qu’Internet a su convaincre de sa légitimité en s’intégrant définitivement dans les stratégies médias des annonceurs.

La beauté sélective et la distribution spécialisée : deux secteurs sur investisseurs sur le Web

De plus en plus d’annonceurs des secteurs de la beauté sélective et de la distribution spécialisée communiquent sur le media Internet. Les annonceurs de la beauté sélective lui consacrent 52,3 millions de leurs investissements d’euros bruts et ceux de la distribution spécialisée, 95 millions d’euros bruts. En outre, les 10 premiers annonceurs de chacun de ces secteurs surinvestissent le média en consacrant une part de leur budget publicitaire supérieure à la moyenne (8,5% pour le secteur de la beauté et 5,7% pour la distribution spécialisée).

A noter, en guise de conclusion : Dior, 1er annonceur de son secteur sur le plurimédia l’est également sur le Web

Read More

Register for Newsletter

Group 4 Copy 3Created with Sketch.

Receive 3 newsletters per week

Group 3Created with Sketch.

Gain access to all Top500 research

Group 4Created with Sketch.

Personalise your experience on IR.net